Chargement...

La notion de productivité est-elle un facteur de développement de l’entreprise ?

La notion de développement de la Productivité en entreprise nous intéresse depuis toujours chez Atoneo

La notion de productivité a longtemps été négligée par les entreprises. Dans un contexte de vieillissement de la population et de concurrence internationale accrue, le développement de la productivité devient une nécessité absolue pour les entreprises, qu’elles soient industrielles ou de services.

Comment développer sa productivité au travail ? Comment mener plusieurs choses à la fois ? Pour répondre à ces questions, il faut d’abord savoir ce qu’est la productivité au travail. La productivité, c’est la capacité d’une personne ou d’une entreprise à produire beaucoup avec peu.

L’efficacité de votre travail dépend de plusieurs facteurs : la qualité de votre équipement et de vos outils de travail, votre niveau d’expérience, votre connaissance de votre domaine…

La notion de développement de la productivité est définie comme étant l’ensemble des techniques et des changements organisationnels mis en œuvre afin d’augmenter la productivité d’une entreprise.

Comme nous le verrons dans cet article, le développement de la notion de productivité est l’aboutissement d’une longue histoire qui commence au début du XIXe siècle. Les bases du développement productif sont en effet posées dès cette période.

Les 10 clés pour développer votre productivité (https://womaccelerator.com/comment-etre-productif/)

La productivité d’une entreprise est souvent liée à l’efficacité individuelle de chacun. Un dirigeant doit être capable d’organiser son entreprise et de faire savoir à son équipe comment s’organiser en tenant compte de toutes les activités à faire dans la journée. Quelle que soit l’activité dans laquelle vous vous engagez, ces deux éléments sont essentiels pour augmenter l’efficacité et la productivité. Mais entre la multiplication des tâches à accomplir et le temps qu’on l’exécute, comment faire le tri entre celles qui sont incontournables et celles qui ne le sont pas ? Doit-on faire des heures supplémentaires ? ou mieux ? Comment planifier son temps ?

1. La loi de Pareto

Le premier outil de base pour aller droit au but de manière simple et rapide : la loi de Pareto. Ou, si vous n’êtes pas familier avec le principe de Pareto, vous avez peut-être entendu parler de la règle 80/20 ?

La règle est simple : environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Par exemple, 80% du chiffre d’affaires d’une entreprise provient de 20% de ses clients, ou 80% des résultats que nous obtenons proviennent de 20% de notre travail (uniquement).

Le principe (ou loi) de Pareto, dérivé des observations empiriques de l’économiste Vilfredo Pareto et du qualificatif Joseph Moses Juran, qui a propagé le concept en 1954, est un outil d’analyse qui propose de diviser les éléments en deux parties : des questions importantes et d’autres problèmes considérés comme plus secondaires. .

Que ce soit en termes de gestion ou de réflexion stratégique, cet outil peut vraiment vous aider à analyser la situation et vous amener naturellement à être plus productif.

Par exemple, dans le cadre d’une stratégie d’entreprise, la loi de Pareto peut être utilisée comme un outil pertinent pour déterminer les actions les plus efficaces. Ou, lors de la création d’une entreprise, vous permet d’élaborer un plan d’affaires en accédant aux puces.

Voici quelques exemples très divers pour lesquels la loi de Pareto peut s’appliquer :

Pour bien faire, définissez le problème à analyser, collectez des données utiles sur le sujet, catégorisez-les en différentes catégories, et réservez l’urgence ou l’importance des tâches à accomplir. .

Présentée sous forme de diagramme de Pareto, la représentation des résultats obtenus permet aux managers de séparer les résultats chronophages de ceux qui le sont le moins.

Dès lors, il décidera de modifier son travail, d’assigner des tâches à ses collaborateurs, ou d’organiser la journée différemment.

Outil d’analyse vraiment puissant et facile à utiliser, la loi de Pareto vous aide à hiérarchiser les tâches à accomplir.

Ainsi, votre capacité à mettre ce qui est nécessaire au cœur de l’action vous permettra d’atteindre efficacité et professionnalisme.

2. La roue de Deming

Méthode de gestion de la qualité, la fameuse  » roue de Deming « , popularisée par William Edwards Deming, est aussi connue sous l’appellation de cycle de Shewhart .

Il s’agit d’un dispositif mémotechnique basé sur la localisation avec 4 étapes enchaînées pour un travail meilleur et organisé.

Elle est également connue sous le nom de méthode PDCA :

Plan = planifier ;

Cette partie se déroule en trois phases : identification du problème à résoudre, recherche de la cause, et enfin recherche d’une solution sur la base d’un cahier des charges et d’un planning de travail.

Do = faire ;

C’est la phase de développement et de mise en œuvre.

Check = vérifier, contrôler ;

Analyser les résultats et s’assurer de l’efficacité de la mise en œuvre ou reconnaître les difficultés

Action (ou ajustement pour éviter toute confusion avec les étapes d’exécution) = passer à l’action

Valider le changement étudié et le mettre en œuvre, ou reprendre la boucle dans la première phase pour redéfinir le processus si nécessaire.

Le concept de la roue veut boucler le cycle. Donc tant que l’objectif final n’est pas atteint, on revient à la première étape. Pour éviter de caler ou de reculer, on démarre un nouveau programme où les roues avancent d’un quart de tour à chaque nouveau cycle. S’il y a un blocage sous la roue, c’est pour l’empêcher de redescendre (éviter de revenir en arrière, par exemple par des audits réguliers) et de capitaliser sur l’expérience acquise.

Aujourd’hui, certains experts développent le concept dans OPDCA : ajouter un « O » à « observation » (=observation) en début de cycle, car une observation attentive doit être faite avant tout plan d’action.

3. La Méthode SMART

Pour être productif, l’approche SMART est essentielle : il s’agit de se fixer des objectifs de la manière la plus claire et la plus simple possible pour leur donner les meilleures chances de les atteindre.

Ceux-ci doivent être SMART, un acronyme qui utilise la première lettre des mots suivants : Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel. En anglais, le mot SMART signifie « intelligent »

Dans le détail, l’approche SMART signifie que les objectifs doivent être :

Spécifique (ou simple) : Par exemple, développer les ventes d’une gamme de produits dans un nouveau segment de marché. La spécificité assure une bonne compréhension des objectifs, qui doivent être positifs, clairs et compréhensibles. Si un objectif est trop complexe, divisez-le en plusieurs.

Mesurable : Augmenter les ventes de +30 %.

Les objectifs doivent être clairement mesurables sur la base d’indicateurs quantitatifs ou qualitatifs prédéterminés.

Atteignable (ou ambitieux) : Exemple : Année 1 + 15 %, Année 2 + 12 %, Année 3 + 10 %. Les objectifs doivent être fixés par étapes et partagés par ceux qui doivent les atteindre, ce qui est le fondement du management (écouter, persuader et signer des accords d’objectifs avec les employés).

Réalité : Par exemple, renforcer les actions commerciales dans ce domaine par le marketing opérationnel et les offres promotionnelles. Les objectifs sont réalistes si vous vous donnez les moyens de réaliser vos ambitions de manière pertinente ou cohérente.

Temporaire (ou limité dans le temps) : par exemple trois ans, en fixant des objectifs à des dates intermédiaires. Se fixer des objectifs dans le temps, c’est se donner un délai pour atteindre son objectif ultime.Sans limite de temps, les équipes ne pourront pas mesurer et mesurer leurs efforts, ce qui peut entraîner une baisse de moral.

En affaires, trop d’objectifs sont ambigus : soit ils ne sont pas liés à des mesures de résultats qui peuvent les contrôler, soit ils sont irréalistes, voire inatteignables, soit au final vous n’avez pas le contrôle du budget qui vous permettra de les atteindre. L’application d’une approche SMART peut éviter de démotiver les employés et augmenter leur sentiment de contrôle.

4. La Technique Pomodoro

Développée par Francesco Cirillo dans les années 1980, la Technique Pomodoro est une solution de gestion du temps. Il s’agit de diviser la journée en périodes de travail régulières. Son nom signifie « tomate » en italien, en hommage au minuteur de cuisine que son fondateur a utilisé pour perfectionner sa méthode.

Alors, comment planifiez-vous votre temps ? Cette technique est facile à mettre en oeuvre et très efficace en termes de productivité !

Sa structure de base est la suivante :

Sélectionnez la tâche à terminer.

Réglez un Pomodoro (ou une alarme téléphonique).

Travailler un Pomodoro pendant 25 minutes.

Lorsque la minuterie se déclenche, vous avez terminé l’intervalle de travail.

Faites une courte pause (5 minutes) après chaque cours.

Après le quatrième cours, faites une pause plus longue (15-30 minutes).

Réinitialisez votre minuterie et répétez le processus.

Vous vous habituerez d’abord à travailler par tranches de 25 minutes pour développer votre capacité de concentration. En augmentant ces intervalles, vous terminerez éventuellement un cycle de 60 à 90 minutes. Mais n’oubliez pas de vous reposer, ne restez pas assis trop longtemps et bougez de temps en temps !

À une époque où les bureaux sont souvent organisés en espaces ouverts, la technique Pomodoro peut vous aider à améliorer votre espace de travail et à vraiment motiver votre équipe en l’aidant à rester concentré. Vous pouvez même imaginer des groupes de Pomodoros travailler ensemble pour améliorer votre gestion du temps !

Bien que la technique Pomodoro ne soit pas pour tout le monde, c’est un outil inestimable pour atteindre efficacement de petits objectifs. Concrètement, dans votre travail, dès le matin, essayez d’allouer 25 minutes aux tâches les plus importantes pour vous assurer de bien gérer vos priorités. Ou préparez un Pomodoro chaque semaine et bloquez-le dans votre calendrier.

Par exemple, il existe également des applications qui vous permettent de suivre les rapports, de surveiller les métriques et les tableaux de bord, ou de limiter l’utilisation des réseaux sociaux ou de bloquer vos appels. En vous concentrant sur votre gestion du temps, vous optimiserez votre efficience.

5. Méthode GTD

La méthode GTD est l’une des techniques d’organisation du travail les plus populaires : si vous vous sentez débordé, paralysé par toutes les tâches que vous avez à accomplir, et que vous ne savez pas par où commencer, faites le vide dans votre esprit. Libérez vos pensées, oubliez vos projets ou idées pour ensuite les organiser sur un outil tel que notion par exemple. Ensuite, vous les traiterez plus efficacement, ce qui vous permettra de continuer.

GTD signifie « faire avancer les choses ». Inventée par David Allen, cette méthode fait gagner du temps au quotidien en capturant mieux notre travail, en l’organisant et en identifiant ce qui mérite votre attention. Cette gestion du temps est conçue pour augmenter votre productivité en améliorant votre flux de travail.

Cette méthode fonctionne comme suit :

Étape 1 : la boîte de réception ; elle capture toutes vos tâches et vous soulage.

Étape 2 : Déterminez la nature de ce que vous recevez afin de savoir ce que vous en faites. Est-ce « actionnable » (vous savez quelle action entreprendre) ? Si oui, peut-on agir immédiatement ou en plusieurs étapes ?

Une tâche non actionnable doit être choisie : si elle n’est pas pertinente, soit la supprimer, soit la mettre de côté, en espérant y revenir plus tard lorsque l’idée mûrira.

Les tâches exploitables doivent être gérées :

En ce moment, si cela vous prend moins de 2 minutes.

Représentant, si vous n’êtes pas la bonne personne pour le gérer.

Ou ajoutez à votre liste « Actions à venir » selon un calendrier défini.

En suivant ce chemin, vous pouvez gérer efficacement tout ce que vous devez faire.

Pour tirer le meilleur parti de l’approche GTD, gardez à l’esprit ces 5 piliers :

Collecter : Déplacez vos pensées vers votre boîte de réception pour vous en débarrasser. De cette façon, vous pouvez évacuer le stress et la confusion.

Traiter : Rendre les choses « réalisables » pour qu’elles fonctionnent efficacement.

Organisation : Séquencez les événements par catégorie et priorité, et développez des plans d’action.

Révision : Le suivi est essentiel pour contrôler l’avancement de vos tâches et corriger l’organisation si nécessaire.

Passez à l’action : il est maintenant temps de vous mettre au travail, de prendre chaque tâche une par une et de passer à autre chose.

Pour optimiser votre productivité, n’hésitez pas à vous appuyer sur une approche qui a fait ses preuves et qui ne modifiera pas profondément votre quotidien.

6. Traitement par lots

La méthode batch ou « batch » est l’art de regrouper des tâches similaires pour augmenter la productivité. Contrairement au multitâche, qui exécute plusieurs tâches en même temps, le traitement par lots peut améliorer l’efficacité.

Par exemple, au lieu d’expédier une commande client à la fois, vous les regroupez pour une seule expédition.

Autre exemple : vous vous accordez une heure (et une heure seulement) par jour pour répondre aux commentaires laissés par les internautes sur votre réseau social, plutôt que de réagir immédiatement aux nouveaux messages au fur et à mesure qu’ils apparaissent. Il en va de même pour vos mails.

Le traitement par lots étant si efficace pour gagner du temps et gagner en productivité, vous devriez pouvoir vous organiser plus facilement et sereinement. Cela a trois avantages :

Planifiez : En gérant mieux votre horaire de travail quotidien, vous serez plus productif et moins stressé.

Gagnez du temps : en regroupant les activités, vous pouvez réduire le temps nécessaire pour démarrer une tâche.

Libérez votre esprit : le traitement par lots réduit la charge mentale.

Le traitement par lots nécessite que vous vous concentriez pleinement sur une activité donnée. Vous pouvez faire une pause, mais essayez d’éviter autant que possible les distractions. Selon la tâche à effectuer, un « batch » peut être effectué quotidiennement, hebdomadairement ou mensuellement.

Vous pouvez décider en fonction de la nature, de l’urgence et de l’importance de la tâche. Pour être plus productif, il est conseillé de faire un plan tous les soirs pour le lendemain (ou le lendemain de la semaine).

7. Réalisez du trafic

Selon le psychologue Mihály Csíkszentmihályi, le flux, ou « expérience optimale », est l’état d’esprit extatique ultime qui peut être atteint grâce à une attention focalisée. Ce qui domine, c’est un sentiment de joie, un sentiment de positivité et d’épanouissement.

Pour y parvenir, voici quelques conseils :

Fixez-vous des objectifs précis et appropriés : ni trop ambitieux ni faciles à atteindre.

Développer la concentration ultime : oubliez tout ce qui pourrait vous distraire et développez des stratégies pour améliorer votre concentration (appels téléphoniques silencieux, vérification des e-mails deux fois par jour, etc.)

Travaillez sur la construction de la confiance en soi afin d’acquérir un sentiment de tranquillité ou de bien-être.

Obtenez des commentaires instantanés et intégrez-les dans les progrès.

Les exigences professionnelles sont plus élevées et plus satisfaisantes.

Pour atteindre le flux, vous devez non seulement avoir un objectif précis, mais surtout, être passionné par ce que vous faites. Des défis passionnants peuvent améliorer votre niveau de compétence. Nos cerveaux ne sont pas conçus pour le multitâche, vous devez donc travailler par lots ou par tâches pour obtenir le flux ou l’expérience final. En vous concentrant sur une tâche à la fois ou en divisant les grandes tâches en tâches plus petites, vous êtes plus susceptible de faire tout ce que vous avez à faire pour optimiser vos performances.

Autre point important : la respiration est un élément clé et essentiel pour atteindre le flow.

Pensez à faire des exercices de respiration exemple :

En répétant cet exercice plusieurs fois, votre cerveau sera bien approvisionné en air, ce qui décuplera votre concentration et votre énergie.

En conclusion, si réussir à atteindre son flow vous rend heureux, cela vous fait aussi progresser. Son développement démultipliera vos résultats et donc vos performances individuelles et collectives.

8. Le deep work

Le travail en profondeur, ou « deep work », est une méthode de travail révolutionnaire qui promet de (re)trouver concentration et efficacité.

Nous sommes tous assis à nos bureaux, à nous préparer pour le travail, avec mille choses à faire, mais nous ne pouvons pas avancer. Alors, on tremble : on fait un petit tour sur les réseaux sociaux, on vérifie nos messages téléphoniques, nos mails, mais il n’y a rien à faire, nos têtes sont ailleurs. En fait, il nous est impossible de nous concentrer.

Saviez-vous que les humains d’aujourd’hui ne peuvent pas accorder suffisamment d’attention aux poissons rouges ? C’est à travers ce constat que le professeur américain Cal Newport a proposé une théorie « approfondie » des nouvelles méthodes de travail.

en principe ? Développez votre capacité à vous concentrer, à étudier efficacement et à arrêter de travailler tôt chaque jour. Une révolution a eu des effets de bombe dans notre société connectée en permanence.

La méthode repose sur plusieurs éléments :

Décomposer son travail : si et seulement si notre cerveau est totalement libre d’esprit, sa créativité est doublée. Par conséquent, pour travailler en profondeur, vous devez fragmenter votre travail.

Éliminer les tâches inutiles : cela peut sembler évident, mais pour vraiment vous concentrer, vous devez réduire les tâches inutiles dans un certain laps de temps.

Prenez l’habitude de faire du deep work : il nous est impossible d’être à notre capacité maximale pendant des heures. Alors, fixez-vous une période de temps et respectez-la : vous constaterez qu’en y accordant toute votre attention, vous serez plus productif (il est toujours plus facile de s’en tenir à une planification préalable).

Faites preuve d’adaptabilité : Si vous bloquez, n’hésitez pas à changer d’environnement. Cela va vous faire sauter le cerveau. En lisant un livre, en buvant du thé ou en vous promenant, vous pouvez faire une pause dans votre travail et vous remettre plus facilement au travail, cette fois pleinement concentré.

Vous avez appris que peu importe la méthode que vous adoptez pour commencer un travail en profondeur, le plus important est d’avoir une bonne organisation du travail : posez votre téléphone, éloignez-vous de toutes les distractions et mettez-vous dans votre propre bulle.

Planifiez votre événement par tranches de 2, 3 ou 4 heures, pendant lesquelles vous serez pleinement concentré. Ensuite, faites une pause. Si vous n’arrivez pas à temps, planifiez une nouvelle session de travail approfondi pour vous assurer de pouvoir y revenir.

9. Méthode de l’effet cumulatif

Inventé par Darren Hardy, l’effet cumulatif est le principe d’obtenir une grande récompense à partir d’une série de petits choix judicieux qui sont constamment répétés.

Pour en bénéficier, vous devez avoir un objectif précis. Ainsi, vous déterminerez les actions à entreprendre, les habitudes à développer et les comportements à adopter. Quel que soit votre objectif, rappelez-vous qu’il doit être SMART. Et, une fois que vous avez clairement indiqué ce que vous voulez accomplir, suivez ces 7 règles :

Une action extraordinaire pour des résultats extraordinaires

Tous les petits choix que vous faites avec soin et cohérence peuvent faire une différence qui change profondément votre vie !

10. Le meilleur logiciel d’organisation du travail selon nous, NOTION !

Notion est une entreprise qui s’occupe de la création d’applications numériques. Sa plate-forme de collaboration homonyme est entièrement personnalisable.

De cette façon, vous pouvez le configurer selon vos besoins afin que vous et votre personnel restiez organisés au fur et à mesure que votre projet progresse.

Pour cela, une bonne organisation vous permettra de mener des projets dans le respect des valeurs auxquelles votre entreprise adhère. Notion est juste un logiciel de prise de notes collaboratif.

Cette application aide à gérer les pages et aide également à gérer les espaces de travail publics. La plateforme est vraiment connue pour la prise de notes, il faut aussi savoir qu’elle propose des feuilles de calcul, des bases de connaissances et des données. Si vous avez besoin d’un outil tout-en-un capable de gérer un grand nombre de pages ou de notes tout en garantissant une interaction de groupe sans faille, vous êtes au bon endroit.

Ce logiciel d’organisation du travail vous offre de nombreuses fonctionnalités pour vous aider à optimiser votre productivité.

Notion est un logiciel gratuit qui intègre toutes les fonctionnalités essentielles à la gestion quotidienne d’une entreprise.

Pourquoi utiliser notion comment utiliser Notion ?

Convivialité : Une fois entré dans l’interface de Notion, le mot prend tout son sens. Une fois le logiciel implémenté, chaque nouvel employé dans la boîte peut s’y retrouver sans difficulté. En plus des instructions faciles à comprendre, vous pouvez également appeler le support client qui est toujours disponible.

Si Notion se targue d’être un logiciel de prise de notes « tout-en-un », ce n’est pas sans raison. Alors que la plupart des utilisateurs de cette application de prise de notes trouvent que la configuration prend du temps, une fois que tout est configuré correctement, ils trouvent qu’elle est très bien gérée. Toutes les informations sont stockées dans un seul espace, ce qui signifie que tout le monde n’a pas à ouvrir plusieurs pages pour accéder à différents fichiers ou documents.

Au départ Notion vous semblera certainement un peu incompréhensible et inutile.

Cela viens du au fait que Notion offre tellement de possibilités et comme tout logiciel profond en terme de fonctionnalités, qu’il faut prendre le temps de se former à son utilisation.

Mais une fois la prise en main effectuée, notion vous ouvrira des tonnes de possibilités

Application pour optimiser votre efficacité, votre productivité

Une des manières de gagner en productivité, c’est de poser l’ensemble des taches sur un tableau de bord.

Et ce pour plusieurs raisons, la première étant de libérer de l’espace mémoire dans son cerveau ! Ne plus a voir à penser qu’on ne doit pas oublier telle ou telle chose, facilite grandement la vie, gagner en tranquillité d’esprit parce que l’esprit libre on travaille mieux !

La seconde raison c’est la possibilité de gérer les taches à l’intérieur d’une base de données et donc de pouvoir afficher ces dernières sur une interface qui correspond à notre manière de travailler.

Prise de notes et de commentaires personnels dans Notion

Notion vous permet de prendre des notes de diverses manières.

Une Base de connaissance, votre deuxième cerveau

La création d’une base de données de connaissance sur notion vous permettra de ne plus jamais oublier un outils.

Vous pourrez créer un espace dans lequel vous rangerez toutes vos idées.

Pour cela nous avons nos petits secrets, on peut vous partager nos astuces

Notion une excellente applications de gestion de projet

Un spécialiste de notion à votre service

Chez Atoneo, nous avons pris la main sur l’api de Notion, nous sommes donc en mesure d’interfacer n’importe quel outils avec notion pour entrer dans une nouvelle dimension de productivité.

Si vous avez besoin d’une nouvelle dimension, une nouvelle fonction, nous pouvons le réaliser pour vous.

Nous pouvons répondre à toutes vos demandes. N’hésitez pas à nous contacter par mail afin d’élaborer votre projet ensemble.

Lexique

Api de notion : Cet api vous permet d’interagir avec notion via des outils externes

Augmentation de la productivité : L’augmentation de la productivité par le développement de la notion de productivité est une condition essentielle à la croissance économique.

Fonctionnalités : Les fonctionnalités de développement productivité notion sont : la réalisation d’un cahier des charges, la création d’un site internet, la création d’un blog, la réalisation d’un site web,

Gestion de projet : Le développement productivité notion est un concept qui permet d’améliorer la productivité d’une organisation en optimisant l’utilisation des ressources disponibles.

Interface : L’interface de l’application est facile à utiliser.

Nom : La notion de productivité dépend de plusieurs facteurs : la motivation, les connaissances, le temps de travail, la gestion du temps.

Possibilités : Le développement productivité notion est l’une des possibilités qui existe.

Prise de notes : La prise de notes est une étape importante du développement de la productivité.

Tableau kanban : Le tableau kanban est une application de développement productivité et de gestion de la notion de flux.

Équipe : La notion de développement productivité est devenue de plus en plus importante pour les entreprises, les gestionnaires et les employés qui souhaitent améliorer leur productivité dans leur travail.

Agenda hebdomadaire : La mise en place d’un agenda hebdomadaire permet de développer sa productivité.

Approche modulaire : Dans cet article, nous allons voir comment l’approche modulaire peut être utilisée dans le cadre d’un développement productivité notion.

Base de données notion : La Base de données notion est un outil de gestion de connaissance qui permet de stocker des informations, des connaissances, des savoir-faire et des savoir-être.

Feuilles de calcul : Les feuilles de calcul permettent d’optimiser la productivité des entreprises grâce à la gestion des tâches, des ressources et des temps.

Life wiki : La vie wiki est un outil de développement de la productivité.

Liste de courses : La liste de courses est un outil de productivité permettant de mieux gérer son temps et ses dépenses.

Page notion : Développement productivité notion : Page notion

Start-up : Pour les Start-up, la notion de développement productivité est fondamentale, car elle leur permet de gagner en productivité et de réduire les coûts.

Temps réel : Avec le développement des réseaux sociaux, la notion de temps réel prend une toute autre dimension.

Gestion de projet : La gestion de projet agile est un outil de développement de produit, de service ou de processus qui permet d’améliorer la productivité.

Sites web : La notion de développement productivité web est né dans les années 90 avec le développement de sites web.

Équipe : L’équipe est le cœur d’une entreprise. On ne peut pas espérer un bon développement sans une bonne équipe.

Nom : La notion de développement productivité est importante pour toute entreprise ayant une volonté de se développer.

Api de notion : Avec l’API de notion, vous pouvez développer votre propre application de développement de la productivité.

Augmentation de la productivité : La notion de développement de la productivité est souvent abordée en général à travers les méthodes de management et de l’amélioration des processus.

Prise de notes : J’utilise des notions de développement productivité pour préparer mes cours : le Mind Mapping et le Mind Storming, la pyramide des besoins, le 5 Why, le PADME, le PADME II, le « How to »,

Tableau kanban : Le tableau Kanban est une technique de gestion du flux d’informations.

Tâche : La notion de Tâche est essentielle dans le cadre du développement productivité.